Blog

Témoignage : Maman solo, elle a vaincu le surendettement avec le sourire !

Croulant sous les remboursements d'emprunt, Chrystel finissait chaque mois à découvert. Grâce à sa banquière, elle a rencontré Sébastien Bau, gérant de SB Finances, qui a changé sa vie et celle de ses quatre enfants grâce au regroupement de crédits.

Qui de mieux que nos clients pour parler du travail que nous menons quotidiennement à leur service ? Aujourd'hui, nous inaugurons une nouvelle série de portraits, dans laquelle des particuliers d'horizons et profils divers raconteront leurs rencontres avec nos conseillers. En partageant leurs parcours de vie, ils démontreront à quel point le regroupement de crédits a changé leur vie... pour le meilleur, évidemment ! Découvrez sans plus tarder l'histoire de Chrystel, maman solo de quatre enfants.

Jamais sans ses enfants

La vie de Chrystel n'a pas été rose, loin de là. À 47 ans, cette Franc-Comtoise a déjà vécu plus d'épreuves que de nombreux Français n'en connaîtront jamais. Mais son sourire ne la quitte jamais. « Le matin, à la maison, il est interdit de se lever de mauvaise humeur. Il faut toujours avoir le sourire », explique-t-elle. Ses 4 enfants de 23, 20, 11 et 7 ans sont ce qu'elle a de plus précieux dans sa vie. Elle les élève seule, dans sa petite maison du nord de la Franche-Comté, et leur inculque des valeurs d'honnêteté, de droiture et d'optimisme.

En pleine reconversion professionnelle

Chrystel travaille à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, mais a récemment obtenu son diplôme d'auxiliaire de puériculture pour se lancer dans une nouvelle carrière professionnelle. Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle ne peut compter que sur son salaire de 1 680 euros net par mois et les 770 euros versés par la Caisse d'Allocations familiales (dont 350 euros d'allocation de soutien familial, pour compenser l'absence de pension alimentaire). Une aide depuis amputée de 200 euros, car son fils a atteint la limite d'âge.

Chaque sou est compté

Lorsqu'elle croise la route de Sébastien Bau, fondateur de SB Finances au début de l'année 2021, Chrystel se retrouve régulièrement à découvert. Chaque sou est compté et il n'y a pas de place pour les petits plaisirs. Au fil des ans, elle a contracté plusieurs prêts pour financer les frais de scolarité de ses enfants, l'achat de sa maison, de sa voiture et de sa dernière commande de fioul. À ceci, s'ajoutent des assurances et un crédit renouvelable. Au total, 1 437 euros sont consacrés, chaque mois, au remboursement de ses emprunts. Une somme colossale portant son taux d'endettement à 56,87 % ! À cela, s'ajoutent quelques centaines d'euros pour la nourriture et le paiement des factures d'électricité, d'eau ou de gaz. Face à cette spirale du surendettement, il faut agir et vite !

Son dossier accepté en moins de 15 jours

Fine gestionnaire, Chrystel a toujours eu de très bonnes relations avec sa banquière, avec qui elle applique sa devise numéro 1 : « Jamais de mensonge ! ». Cette dernière sollicite Sébastien Bau pour qu'il accompagne sa cliente dans un processus de regroupement de crédits. Le 8 février 2021, le patron de SB Finances se rend donc au domicile de Chrystel pour découvrir son histoire et préparer son dossier. « Ça m'arrangeait bien que Sébastien vienne à la maison, car, avec les enfants, je n'aurais pas pu me déplacer. Il a pris le temps de tout m'expliquer et m'a permis de découvrir que j'avais des cartes de crédits renouvelables inutiles avec des cotisations annuelles à payer. Il est revenu la semaine suivante pour terminer la création de mon dossier. Tout s'est passé très vite », se souvient la Franc-Comtoise. Sa demande de regroupement de crédits est envoyée le 18 février et reçoit une réponse positive dès le 3 mars. Son nouveau contrat est signé le 8 mars.

Plus de 500 euros économisés par mois !

Ses différents emprunts sont désormais réunis en une seule mensualité de 896 euros, lui apportant une économie de 541 euros par mois ! Son taux d'endettement atteint désormais 35,47% et se situe dans la moyenne. « Lorsque Sébastien m'a annoncé tout ça au téléphone, j'ai été très très contente. J'ai même apporté des petits pains à la banque pour les remercier », confie Chrystel. Alors qu'il lui est arrivé de passer plusieurs jours sans manger, sa famille vit un nouveau départ : « Ça a tout changé pour nous, nous pouvons nous faire un peu plaisir maintenant. Dans deux ou trois ans, j'aimerais emmener mes enfants voir ma famille à Tahiti. Et, avant ça, le père Noël passera sûrement cette année », promet cette maman au sourire rayonnant.

16 rue du Coteau - 25870 Les Auxons - 07 82 97 18 27 - contact[@]sbfinances-bfc.fr